Visitez nos archives d'actualités

Route du Rhum 2018: Notre groupe Resadia est dans la Course !

Route du Rhum 2018: Notre groupe Resadia est dans la Course ! 

Route-du-Rhum 2018 Areste informatique participe à l'aventure grâce au Bateau Resadia

En 1978, Mike Birch remportait la 1ère édition de la Route du Rhum en 23j 6h 56min.

Le skipper Pierrick Tollemer, tentera de reproduire la même performance que Mike Birch pour célébrer les 40 ans de cette course devenue mythique.

Parce que défi, endurance, capacité d’adaptation, performance sont des valeurs que le Groupe Resadia partage avec l’univers de la voile, le multicoque de Pierrick Tollemer portera le nom de Resadia tout au long de l’édition 2018 de la Route du Rhum !Nous vous proposons de vivre ensemble cette aventure sportive, maritime et humaine des plus populaires en suivant les aventures de Pierrick. 

Suivez avec nous Pierrick Tollemer, dans cette aventure sportive, maritime et humaine des plus populaires. (Rhum Multi)

Suivez la course en Temps réel  ou sur le blog Resadia

PALMARES DE LA ROUTE DU RHUM

 Année  Vainqueur  Bateau  Temps
2018 Francis Joyon (Fra) 62ans Idec Sport 7j 14h 21min 47sec
2014 Loïck Peyron (Fra) Banque populaire 7 7j 15h 08min 32sec
2010  Franck Cammas (Fra) Groupama 3 9j 03h 14min 47sec
2006 Lionel Lemonchois (Fra) Gitana 11 7j 17h 19min 06sec
2002 Michel Desjoyeaux (Fra) Géant 13j 07h 53min
1998 Laurent Bourgnon (Sui) Primagaz 12j 08h 41min
1994 Laurent Bourgnon (Sui) Primagaz 14j 06h 28min
1990 Florence Arthaud (Fra) Pierre 1er 14j 10h 08min
1986 Philippe Poupon (Fra) Fleury Michon 14j 15h 57min
1982 Marc Pajot (Fra) Elf Aquitaine 18j 01h 38min
1978 Mike Birch (Can) Olympus 23j 06h 59min 35sec

FAIT MARQUANT

Alain Colas, l'un des plus talentueux navigateurs français, a disparu en mer le 16 novembre 1978 au large des Açores, au Portugal. L'épave de son bateau, Manureva qui avait pour marraine Jane Birkin, n'a pas été retrouvée. 

Alain Chamfort en fera la chanson "Manureva", écrite par Serge Gainsbourg et composée par Chamfort et Jean-Noël Chaléat.

RDR resadia

05 / 04 / 2018 Communiqué de Presse

Pourquoi Areste informatique associé Resadia, participe à la route du Rhum 2018 avec le Skipper Pierrick TOLLEMER. 

Interview de Noel Minard annoncant la participation du Groupe Resadia au Salon IT Parners 2018. Découvrez le portrait de @PTollemer et comment @grouperesadia est devenu son partenaire exclusif.

13 / 04 / 2018- 15h00

Route du Rhum : Lancement Officiel

Interview de Noel Minard annoncant la participation du Groupe Resadia au Salon IT Parners 2018. Découvrez le portrait de @PTollemer et comment @grouperesadia est devenu son partenaire exclusif.

La Route du Rhum – Destination Guadeloupe 2018 s’ouvre à 122 solitaires.

13 / 04 / 2018 - 15h00

Site Officiel Route du Rhum :

La Route du Rhum – Destination Guadeloupe 2018 s’ouvre à 122 solitaires.

Catégorie Rhum Multi:

23.Resadia / Pierrick Tollemer 

Découvrez la mise à l'eau du multicoque de notre skipper @PTollemer, un moment fort de la préparation de la #RouteduRhum2018 !

05 / 05 / 2018 

Mise à l'eau du bateau Resadia 

Découvrez la mise à l'eau du multicoque de notre skipper @PTollemer, un moment fort de la préparation de la #RouteduRhum2018 !

Le Baptême du trimaran Resadia à Lorient le 28/09/2018 à l'issu du Kick Off Resadia

28 / 09 / 2018 - LORIENT

Le Baptême du trimaran Resadia 

Pour clôturer le Kick OFF 2018; une soirée de gala était organisée à la Cité de la Voile Eric Tabarly à Lorient : L'occasion et le lieu révés pour baptiser le trimaran avec Noël Minard (Président de Resadia) et de sa marraine Anne Quéméré (navigatrice française). 

Passage de l'écluse pour Pierrick Tollemer Skipper du Trimaran Resadia lors du départ de la Route du Rhum 2018

3 / 10 / 2018 - SAINT MALO

Passage de l'écluse pour Pierrick Tollemer 

 

Visualiser le parcours de la Route du Rhum 2018

4 / 10 / 2018 - 14H  

Départ de la course

Visualisez le parcours grâce à l'animation

RDR Vainqueur

12 / 11 / 2018 - 04h28'55’’ 

Francis JOYON vainqueur de la 11ème Route du Rhum 2018 en 7jours 14h 21mn 47sec

pour 4367 milles parcouru à une moyenne de 23,95nds

FICHE TECHNIQUE DE NOTRE SKIPPER PIERRICK TOLLEMER

Skipper : Pierrick Tollemer, entrepreneur et consultant conseil rennais de 56 ans.

Son palmarès : 1981 - Championnat du monde de Tornado / 4e français

La course : 11ème édition de la Route du Rhum qui célèbre les 40 ans de la course qui avait été remporté pour la 1er édition par Mike Birch, en 23j, 6h, 59min et 35 sec.

La course en solitaire s'élance le 4 novembre 2018 de Saint-Malo avec 124 skippers sur la ligne de départ, devant la Pointe du Grouin en direction de La Guadeloupe ! 

La flotte se décompose en six catégories : Ultime, Imoca, Multi50, Class40, RhumMono, RhumMulti.

RouteurChristian Dumard (comme François JOYON)

Pierrick Tollemer skipper du Trimaran Resadia

Le Bateau : Pierrick repart sur le même bateau qu’il y a quatre ans, un plan Philippe Cabon mis à l’eau en 1993. 

Resadia est un trimaran de 49 pieds (14,95 metres) qui court dans la catégorie « RhumMulti » composé de 21 coureurs

Avec le N° 23 Pierrick Tollemer fait un clin d’oeil à Mike Birch qui a remporté la 1er Route du Rhum en 1978 avec un bateau similaire techniquement.

Marraine du bateau : Anne Quéméré (Arctic Solar) navigatrice et exploratrice a baptisé le bateau à la Cité de la Voile Éric Tabarly vendredi 28 Septembre 2018 lors du 5ème Kick Off Resadia à GUIDEL. 

Route du Rhum le trimaran Resadia

CHIFFRES ET STATISTIQUES

123 skippers au départ de Saint Malo

  • Les plus âgés : Bob Escoffier 69 ans, Alain DELHUMEAU 64ans, Charlie CAPELLE 63 ans
  • Les plus jeunes : 24 ans : Jack TRIGGER Anglais, Nils BOYER FR, William MATHELIN-MOREAUX FR
  • Nombres de Route du Rhum : 7: Loick Peyron 59ans • 6 : Franck JOYON 62 ans • 5 Thomas COVILLE 50ans et Luc Coquelin 60ans
  • 6 filles : Sam Davies, Isabelle Joschke, Alexia Barrier, Miranda Merron, Claire Pruvot et Morgane Ursault Poupon.
  • 1er Course = 70 engagés; 2ème course = 24 ; 3ème course =18
  • 11 Nations :  Afrique du Sud= 1 ;  Allemagne= 3 ;  Belgique=3  États-Unis= 2;  Finlande=1 ;  Italie=2 ; FR 102;  Japon=1  Royaume-Uni 7 ;  Suède=1 ;  Suisse=2

6 catégories : Ultime, Multi50, Imoca, Class40, Rhum Multi et Rhum Mono.

  • Ultime : Multicoques > à 60 Pieds sans limite de tailles => 6 engagés
    • «En vitesse de pointe, il est possible d’approcher les 50 noeuds, c’est-à-dire environ 90 km/h, note Sébastien Josse à la barre de Maxi Edmond de Rothschild (32 mètres de long, 23 de large)
  • Multi50 : Multicoques de 50 pieds soit 15,24 m conforme aux règles Multi50 => 6 engagés
  • Imoca : Monocoques de 60 pieds soit 8,28m conforme aux règles IMOCA, du Vendée Globe => 22 engagés
  • Class40 : Monocoques de 40 pieds soit 12,19 m conforme aux règles Class40 => 53 engagés
  • Rhum Multi : Multicoques entre 39 (11,89m) et 59 Pieds 17,98m => 21 engagés
  • Rhum Mono : Monocoques > à 39 pieds => 17 Engagés

LES INSTRUCTIONS DE COURSE 

Le départ, comment ça se passe ?

  • La ligne : longue de 3 milles (5km), elle est mouillée perpendiculairement à l’axe du parcours en direction de la porte du cap Fréhel quelle que soit la direction du vent. Elle est divisée en quatre zones réservées aux différentes classes en fonction des vitesses et de la manoeuvrabilité des bateaux. ULTIME et Multi50 au Nord, le reste des classes au Sud.
  • Procédure : compte à rebours de huit minutes

  • A H-4 minute, le skipper est considéré comme étant en course. Il doit être seul à bord de son bateau : les équipes techniques ont jusqu’à 13h56 pour débarquer, moment toujours un peu périlleux, certains se jetant littéralement à l'eau en combinaison de survie avant d'être récupérés par des semi-rigides.
  • Top départ donnée depuis le Pont-Aven, navire amiral de la Brittany Ferries.
  • La ligne est ouverte pendant 60 minutes. Tout concurrent ne l’ayant pas franchie dans ce laps de temps peut revenir à Saint-Malo et doit demander l’autorisation à la Direction de Course de repartir.
  • Tout concurrent qui vole le départ (passage prématuré de la ligne) écope d’une pénalité de 4 heures à effectuer avant la longitude 20 degrés Ouest (Ouest de Madère). Pour des raisons évidentes de sécurité compte tenu du trafic sur la zone de départ, les bateaux ne peuvent pas revenir passer la ligne. La procédure est donc la suivante : il déclare à l'organisation son intention de réparer à un point de longitude donné . Dès lors, il doit recouper ce même point de longitude quatre heures après l'avoir passé une première fois. 

Le parcours : Distance théorique : 3542 milles

  • Ligne de départ
  • Porte du cap Fréhel à 16 milles du départ (les premiers de chaque classe remportent le Trophée du Cap Fréhel Banque Populaire Grand Ouest)
  • Guadeloupe (dont l'îlot de la Tête à l’Anglais) à contourner à bâbord
  • Bouée de Basse –Terre, dans le canal des Saintes (30 milles de la ligne d’arrivée) à laisser à tribord
  • Bouée d’atterrissage Pointe-à-Pitre à bâbord
  • Ligne d’arrivée

Arrêts au stand : combien d’escales autorisées ?

  • Dans un rayon de 150 milles après le départ – cercle couvrant toute la Manche, les Scilly et les côtes françaises jusqu’à la latitude de Bordeaux, les concurrents ont droit à autant d’escales techniques qu’ils le souhaitent, sans pénalité. Tout remplacement de matériel doit être soumis à autorisation de l’organisation.
  • Au-delà de ce périmètre, une seule et unique escale est autorisée. Elle est assortie de 4 heures de pénalité (arrêt au stand de 4 heures minimum).
  • Seule exception : les Muti50, dont les règles de classe autorisent un nombre illimité d’arrêts au stand.

Routage

  • Interdit aux IMOCA et Class40.
  • Autorisé pour les multicoques (ULTIME et Multi50) et les deux Class Rhum (mono et multi) qui peuvent donc recevoir des conseils météo et stratégiques depuis une équipe à terre.

Temps limite de course

  • 28 jours. La ligne d’arrivée en Guadeloupe sera fermée le 2 décembre à 14h00. Les concurrents n’ayant pas franchi la ligne dans les temps ne seront pas classés.

Exemples d'infractions et pénalités

  • Pour un simple problème de priorité entre deux bateaux (sans dommages) : deux tours à effectuer sur l’eau, soit deux virements et deux empannages
  • Passage dans une zone interdite (chenaux, etc..) : 4 à 6 heures
  • Passage dans un DST (dispositif de séparation de trafic) : 24 heures à disqualification
  • Routage avéré : disqualification

Plombages

  • Certains éléments du bateau sont plombés (immobilisés et/ou fermés) : scellés à l’aide de colliers plastique numérotés qui doivent être intacts à l’arrivée.
  • L’arbre d’hélice du moteur. Dimanche, à partir de 13h56, les solitaires ne peuvent plus embrayer. En revanche, le moteur peut « tourner » pour produire de l’énergie nécessaire à l’utilisation des instruments de bord.
  • Autres plombages : réserves de gasoil et d’eau de secours, radeau de survie, sac de survie, ancre… Tous ces éléments doivent rester fermés et/ou à la place règlementaire qui leur est attribuée dans le bateau.

Réclamations

  • Les concurrents, le Comité de Course, le Comité Technique et le Jury peuvent réclamer s’ils ont connaissance d’une infraction aux règles. Dans ce cas, le Jury International composé de cinq membres ouvre une instruction par téléphone, mail, ou tout moyen de communication possible avec le concurrent concerné.
  • Les pénalités en temps seront effectuées en mer (passage à deux reprises d’un point en longitude)

Abandons

  • Un bateau qui abandonne se retire de la course mais la Direction de Course assure une veille sécurité de sa balise jusqu’à ce que ce bateau soit à l’abri.

 

Vainqueur ROUTE DU RHUM 2018 : Francis JOYON en 7jours 14h 21mn 47sec 

UN NOUVEAU RECORD pour Francis JOYON

62 ans - 28 mai 1956

7 ème participation à la Route Du Rhum (RDR)  - 1990, 1994, 1998, 2002, 2010, 2014 et vainqueur le 12 Novembre à 04h28'55’’

Nouveau Record pour la RDR avec un temps amélioré de 46minutes et 45 secondes : 7j 14h 21min 47sec pour 4367 milles parcouru à une moyenne de 23,95 noeuds

Détenteur du Trophée Jules Verne* le 26 janvier 2017 en 40 j 23 h 30 min 30 s,

    *Le Trophée Jules Verne récompense le Tour du monde à la voile en équipage sans escale et sans assistance (21 760 milles - 40 300km) dont l’ancien vainqueur était détenu par Loïck Peyron en 45 jours, 13 heures, 42 minutes et 53 secondes

2ème à la RDR 2010 gagné par Franck Cammas en 9 j 03 h 14 min 47 s

Record de l’Atlantique nord en solitaire en 5j 2h 7’ en 2017

Francis JOYON Vainqueur de la Route du Rhum 2018

UN BATEAU TRIPLE CHAMPION

Le Bateau : IDEC Sport ex-Groupama 3 (vainqueur RDR 2010) et Banque Populaire VII ( (vainqueur RDR 2014)

Maxi-trimaran de 31,50 m de long et 22,5m de largueur lancé en 2006 par le cabinet VPLP : Van Peteghem - Laurent Prévost 

Port d’attache : Lorient
Equipage : 6

Les différents Skippers :

-2006 à 2013 : Franck Cammas (Groupama 3) et vainqueur RDR 2010

-2013 à 2015, Armel Le Cléac'h et Loïck Peyron (Maxi Solo Banque populaire VII. et vainqueur RDR 2014.

-Depuis Octobre 2015, Francis JOYON qui apporte les dernières évolutions technique en 2017 : foils modifiés, nouveaux safrans en T, cadre de bicyclette pour actionner plus facilement les winches avec les jambes.

IDEC Sport le bateau de Fracis JOYON vainqueur de la route du Rhum 2018

2ème Francois GABARD - Trimaran MACIF

Francois GABARD Français de 35 ans (23 mars 1983)

Second de la RDR 2018 : François GABARD à 04h28'55’’ en 7j 14h 28mn 55sec (7minutes et 8s d’écart sur le 1er François JOYON) pour 4281milles parcourus à une vitesse moyenne de 23,46nds35 ans et 2eme participation à la RDR (1er en 2014)

Record du Tour du monde en solitaire sans escale en 2017 en 4J 16H 40M 35s avec une vitesse moyenne de 20,6 nœuds (38 km/h) détenu par Thomas COVILLE en 2016 en 49J 3H et 4M et en 2015 par Francis JOYON en 57J 13H et 34M… et en 1973 par Alain COLAS en 169J avec 1 escale

Vainqueur de la Transat Jacques Vabre en 2015

Bateau : Trimaran MACIF transformé au premier semestre 2018 (nouveaux foils et nouveaux safrans) 

Maxi-trimaran de 30,60 m de long et 21,5m de largueur lancé en 2015 par le cabinet VPLP : Van Peteghem - Laurent Prévost 

Francois GABARD et Francis Joyon sur le podium de la route du Rhum

Pierrick Tollemer, 8ème Rhum Multi

Pierrick Tollemer (Resedia) a coupé la ligne d'arrivée de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe ce dimanche 2 décembre à 9h 15’ 22’’ (heure locale) après 28j 00h 15mn 22sec de course à 5,27 nœuds de moyenne sur l’orthodromie. Il est arrivé avec un écart au premier de 12j 23h 00mn 17sec et a parcouru 4 745 milles à 7,06 nœuds de moyenne sur l’eau. Pierrick Tollemer termine donc à la huitième place de la catégorie Rhum Multi.

 Les premiers mots

« La Route du Rhum a démarré doucement pour moi, puisque je me suis arrêté pour laisser passer le mauvais temps. Et je pense que j’ai eu raison. Après, c’était à fond, très intense avec de bons moments : j’ai eu l’impression de naviguer plus précisément que d’habitude. Je suis content car en plus, je n’ai pas eu beaucoup de casse, si ce n’est à l’arrivée où la grand-voile ne voulait plus descendre… Et j’ai cassé le rail ! Il était temps de finir. »

RDR-Final-Pierrick-Tollemer2

 

Pierrick Tollemer, 8ème Rhum Multi avec le bateau Resadia

LE PODIUM PAR CLASSE

   Ultime  Multi50  Imoca  Class40 RhumMulti RhumMono
1 Francis JOYON

IDEC SPORT

A: 12/11 à 04:21
7j 14h 21m

Armel TRIPON

RÉAUTÉ CHOCOLAT

A: 15/11 à 21:32
11j 7h 32m

Paul MEILHAT


SMA
A: 17/11 à 01:23
12j 11h 23

Yoann RICHOMME

VEEDOL - AIC

A: 20/11 à 17:22
16j 3h 22m

Pierre ANTOINE

OLMIX

A: 20/11 à 11:15
15 J 1 H et 15 m

Sidney GAVIGNET

CAFE JOYEUX

A: 21/11 à 00:18
16j 11h 18m

2 François GABAR

MACIF

A: 12/11 à 04:28
7J 14H 28m

Erwan LE ROUX

FenêtréA-MixBuffet


A:16/11 à 15:09
12j 1h 9m

Yann ELIES

UCAR-StMichel

A: 17/11 à 01:23
12j 13h 38 m

Aymeric CHAPPELLIER

AINA Enfance et Avenir

A: 21/11 à 01:16
16j 11h 16 m

Jean François LILTI

Ecole Diagonale pour Citoyens du Monde

A: 22/11 à 21:47
18 J 7 H et 47 m

Sébastien DESTREMAU

AlcatrazIT - FaceOcean

A: 21/11 à 21:25
17j 7h 25m

3 Thomas COVILLE

Sodebo Ultim'

A: 20/11 à 21:45
16J 7H 45m

Thibaut VAUCHEL CAMUS

Solidaires En Peloton - ARSEP

A: 16/11 à 23:18
12j 9h 18m

Alex THOMSON

HUGO BOSS

A: 16/11 à 13:10
12j 23h 10 m

Phil SHARP

Imerys
Clean Energy

A: 21/11 à 03:01
16j 13h 1m

Etienne HOCHEDÉ

PiR2

A: 23/11 à 14:18
19j 0h 18m

Luc COQUELIN

ROTARY
LA MER POUR TOUS

A: 26/11 à 22:24
22j 8h 24m

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A L'HEURE DE LA FERMETURE

source : https://www.routedurhum.com/fr/actualite/1454

La onzième édition de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe s’est achevée ce vendredi 7 décembre à 14h00 (heure métropole) : décalée de cinq jours suite aux conditions météorologiques dans le golfe de Gascogne qui ont retardé une partie de la flotte, la ligne d’arrivée a donc été fermée après 33 jours de mer qui ont vu 79 solitaires boucler ce parcours de 3 452 milles entre Saint-Malo et Pointe-à-Pitre. Seuls deux skippers ne pourront pas terminer la course dans les temps.

Organisée tous les quatre ans depuis 1978, la Route du Rhum-Destination Guadeloupe a fêté ses quarante ans avec une édition d’une intensité particulière, tant au niveau des conditions météorologiques très difficiles au large du golfe de Gascogne, qu’en fin de course, avec ce duel au sommet entre Francis Joyon (IDEC Sport) et François Gabart (MACIF) pour le sacre en temps réel. L’histoire se rappellera aussi de l’échouement du Britannique Alex Thomson (Hugo Boss) alors qu’il tenait presque la victoire en monocoques IMOCA. Et depuis l’arrivée des premiers, les bras de fer de solitaires autour de l’île ont animé nombre de journées et de nuits tropicales. Alors, après une ouverture magique en baie de Saint-Malo le 4 novembre, la fenêtre atlantique se referme en Guadeloupe ce vendredi 7 décembre.

Et pour conclure !

Après l’arrivée jeudi de Christophe Souchaud (Rhum Solidaire-Cap Handi) neuvième Rhum Mono, il ne restait plus que deux solitaires en mer : Éric Bellion (Rhum Mono-Commeunseulhomme) devrait ainsi boucler le parcours dimanche prochain alors que Loïc Le Doyen (Class40-Saint Cast-Le Guildo Terre Exotique) avait encore ce vendredi midi environ 250 milles à couvrir avant d’atteindre la Guadeloupe. Mais la ligne d’arrivée a été fermée à 14h00 (heure métropole, 9h00 heure locale), ce qui implique que ces deux solitaires seront considérés, s’ils effectuent le tour de la Guadeloupe, comme DNF (Did Not Finish), hors temps imparti.

Rappelons que le temps limite avait été initialement daté au dimanche 2 décembre, mais suite aux conditions particulières qui avaient régné dans le golfe de Gascogne et au fait que plusieurs concurrents avaient choisi de se réfugier dans un port pour laisser passer ces coups de tabac, la Direction de Course en accord avec le corps arbitral et l’organisateur de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe, avait décidé de reporter la fermeture de la ligne d’arrivée de cinq jours.

Il y aura donc eu 42 abandons officiels et deux concurrents hors temps, pour 123 partants le 4 novembre dernier, soit 34% qui se répartissent très différemment selon les six catégories retenues :

  • ULTIME : 6 partants, 4 classés, 2 abandons (33%)
  • Multi50 : 6 partants, 5 classés, 1 abandon (17%)
  • IMOCA : 20 partants, 15 classés, 5 abandons (25%)
  • Class40 : 53 partants, 34 classés, 1 hors temps, 18 abandons (34%)
  • Rhum Mono : 17 partants, 9 classés, 1 hors temps, 7 abandons (41%)
  • Rhum Multi : 21 partants, 12 classés, 9 abandons (43%)

Une édition particulière

Rappelons que le départ ayant été donné dimanche 4 novembre à 14h00 devant Saint-Malo, les 123 partants ont eu à négocier une première dépression au large de Ouessant, mais c’est surtout l’arrivée d’une perturbation très active dès le mardi suivant qui incitait plusieurs solitaires à se réfugier dans les ports bretons, et pour certains en Espagne. Et si les plus rapides multicoques purent s’échapper par le Sud, de nombreux skippers durent affronter des conditions météorologiques très éprouvantes au large du golfe de Gascogne, et même pour certains aux abords des Açores. Cette succession de coups de vent, typique à cette période de l’année, entraînait aussi la formation d’une mer très forte au-dessus d’une ligne allant de Lisbonne à Sao Miguel.

Et à suivre, les alizés se sont avérés très instables et surtout très bas en latitude, au fur et à mesure que les jours passaient : relativement établis pour les premiers trimarans ULTIME sur le tropique du Cancer (23° Nord), ils glissaient progressivement jusqu’au 15° Nord, soit au niveau de l’archipel du Cap-Vert… La route des leaders de chaque catégorie s’est donc incurvée au fil des jours pour atteindre, pour certains solitaires, plus de 5 000 milles parcourus alors que la route directe (orthodromie) ne fait que 3 542 milles ! Notons aussi que les services de sécurité maritime (CROSS) n’ont eu à intervenir que trois fois : pour l’échouement de Willy Bissainte (C’ la Guadeloupe) devant Perros-Guirec, pour les chavirages d’Armel Le Cléac’h (Maxi Solo Banque Populaire IX) au large des Açores et de Lalou Roucayrol (Arkema) à trois jours de l’arrivée.

Pourcentage de concurrents classés par rapport au nombre de partants depuis quarante ans (les solitaires hors temps ne sont pas inclus comme classés)

1978 : 65% + 5 hors temps
1982 : 62%
1986 : 42% + 1 hors temps
1990 : 69%
1994 : 54% + 1 hors temps
1998 : 77% + 1 hors temps
2002 : 52%
2006 : 82% + 1 hors temps
2010 : 84%
2014 : 71%
2018 : 64% + 2 hors temps

La remise des prix de cette 11e édition réunira les marins le vendredi 14 décembre à partir de 18h sur la Scène du Nautic de Paris, à la Porte de Versailles.

 RDR-Final-Pierrick-Tollemer3

Le bateau RESADIA Skippé par Pierrick Tollemer en vidéo et en mer.